16 octobre 2010

Croire ou ne pas croire aux miracles?


Dans les toutes les tribunes à la radio ou dans les journaux, les journalistes exacerbés répètent la grande question existentielle : faut-il croire aux miracles du frère André? Nathalie Petrowski, pour sa part, a écrit dans La Presse : Le frère André, lui au moins, que ce soit par modestie ou par lucidité, a toujours clamé que les miracles, ce n'était pas son rayon, qu'il n'y était pour rien. L'Église catholique, malheureusement, n'a jamais eu cette honnêteté-là.

Selon vous...

Le frère André était-il lucide ou modeste?

L'Oratoire St-Joseph a-t-il réellement été la cour des miracles au Québec?