16 octobre 2010

Vivre (plus) vert!


La politique m'a toujours intéressée et surtout fascinée. J'ai une haute estime de tous les citoyens qui consacrent leur temps et leur énergie au bien-être collectif. Et surtout, je trouve nobles les êtres qui défendent avec fierté un haut idéal pour leur société, comme l'indépendance du Québec.

À travers l'histoire du monde, défendre des idées comme l'égalité, la fraternité, l'indépendance ou la paix, c'était (et c'est encore, hélas) mettre sa tête sur l'échafaud, son coeur au bistouri, son corps en exil ou son corps aux tortures. Ce temps est ici révolu, du moins je l'espère.

Aujourd'hui, le combat à mener ne devrait plus se limiter aux camps des bleus et des rouges. Le spectre politique doit s'élargir et virer vert, rapidement. J'ai commencé à lire en diagonale les trucs et les astuces de Greenpeace pour Vivre vert.

Stupéfiant, le Directeur, Éric Darier, stipule que si toute la population mondiale vivait comme le Québec, il faudrait trois planètes pour fournir toutes les ressources naturelles que nous extrayons!

Grosso modo, les 10 meilleures astuces pour vivre (plus) vert et changer le monde sont :

1) Bannir la voiture;
2) Manger moins de produits d'origine animale (ou ne pas en manger du tout);
3) Manger de la nourriture biologique, produite localement, sans OGM;
4) Acheter moins (ou acheter plus, dans les brocantes);
5) Choisir le commerce équitable;
6) Réduire les déplacements aériens;
7) Réduire le gaspillage;
8) S'informer auprès de sa municipalité (recyclage, subventions pour les couches lavables, formations sur le compostages)
9) Communiquer (écrire sur des blogues, par exemple);
10) S'impliquer en politique.

Et vous, quelle est votre meilleure astuce?