9 octobre 2014

Le jeudi 9 octobre 2014

Ce matin, aux aurores, je pratique l'écriture automatique sous vos yeux. Les miens ne seront rivés que sur mes pensées. J'écris moins ici, plus ailleurs. Je reviendrai, j'en suis convaincue, je laisse agir le temps. Récemment, j'ai pris conscience, une fois pour toutes, que je devais accepter ma seule et unique condition : je suis une artiste. J'écris, je dessine, je lis, j'enseigne, j'éduque, je crée, je joue, je photographie... Je pratique des arts. En réalité, je fais de l'artisanat : un travail minutieux formé de menus détails imperceptibles parfois à l'oeil nu. En réalité, nous sommes tous des artistes, des artisans, des créateurs, souvent à notre insu. L'être humain crée. Le monde est malléable et nous en faisons ce que nous voulons. Notre volonté moule notre réalité.

Ce matin, aux aurores, je pratique l'écriture automatique sous vos yeux. Les miens ne sont plus rivés sur mes pensées, mais sur les êtres que j'aime sur le point de se réveiller. Une fine ligne rosée à l'horizon me rappelle que je dois préparer les lunchs, orchestrer le quotidien avec les enfants, préparer le prochain spectacle éducatif pour mes élèves. L'apprentissage n'est que séduction pédagogique.

Une fine ligne rosée à l'horizon me rappelle que je suis bien vivante, prête à suivre la vague, le courant, le flot, le moment présent… Bonne journée. Merci d'être encore là.