19 août 2014

Statut linguistique du jour

Ce matin, en lisant une lettre ouverte dans Le Devoir écrite par nul autre que Stéphane Dion, cette tournure syntaxique m'a irritée : « Il faut que ce que fait ». Règle du jour numéro 1 : ne pas répéter la conjonction que inutilement. Régle numéro 2 : éviter le verbe faire. Une langue qui embrigade le style, c'est fort décevant et peu accrocheur, et ce, même si les idées sont défendables.


« Il faut que ça change. Il faut que ce que fait le gouvernement pour sauvegarder et promouvoir le patrimoine canadien reflète de nouveau, de manière franche et fidèle, la diversité de la culture, de la population et de l’histoire du Canada. Et pour commencer, pourquoi ne pas rétablir les prix Thérèse-Casgrain du bénévolat? »

Source (Un gouvernement qui embrigade le passé de Stéphane Dion)