9 juillet 2014

Pire que Seleção


Cet été, mes trois enfants jouent au soccer. Trois soirées par semaine (sans compter les tournois), c'est la course sur les terrains et les parcs. Ce soir, j'ai pu voir le plus grand nombre d'enfants fatigués et fatigants au mètre carré. Non-respect des consignes, courses à l'extérieur du terrain, suspensions dans les filets du but, pleurs et crises en rafale, refus de jouer, coups de pied, coups de tête, recherche de fleurs dans le gazon (ou d'avions dans le ciel), tout y passait. Mon fils a même décidé de courir vers les buts pour se cogner la tête contre le poteau! L'avalanche de buts qui s'est abattue sur les Dragons verts (!) était bien pire que celle sur Seleção. Fallait voir l'entraîneur, complètement découragé de passer plus de temps à répéter les consignes et attacher des lacets qu'à donner des conseils pour mieux jouer! Si j'avais pu le réconforter, à la fin de la partie, je lui aurais offert une grande bière froide! Non, c'est vrai, une grosse boîte de beignes Tim Hortons!