29 octobre 2012

L'ère du 2.0, branchons-nous sur leur avenir (ou plutôt sur leur présent)

Vendredi, c'était le colloque organisé entre autres par mon directeur pédagogique afin de sensibiliser les enseignants à notre avenir « virtuel », ce grand virement au coeur de toutes nos actions pédagogiques. Ce fut tout un choc d'émotions que de retourner au collège Durocher St-Lambert, lieu de mes études secondaires et de mes toutes premières années d'enseignement, puis de constater toutes les innovations immobilières et technologiques des dernières années. L'immense atrium, idée que j'avais lancée avec des collègues lors d'une réunion du projet éducatif il y a maintes années, était maintenant concrétisée. Mère Marie-Rose est sûrement bien... heureuse.

Quel ne fut pas mon bonheur de revoir soeur L. B., une artiste dévouée, dans son musée consacré à l'histoire du Collège, encore toute passionnée par la pédagogie. Je la revois encore nous montrer les rudiments de l'émail sur cuivre, de la céramique ou encore de l'argile. Je revois mes autres enseignantes écrire au tableau noir, puis siéger en toute autorité du haut de leur chaire. Je sens encore l'odeur des boiseries et des pupitres, puis tous nos cahiers et manuels bien disposés sur les étagères.

Aujourd'hui, tout a changé, ou presque. Le monde des technologies a fait progressivement entrer les projecteurs, les portables, les tablettes et autres gadgets performants. Tout un monde, tout un pan de l'éducation tourne une page. De la page de papier à la page virtuelle, l'histoire se poursuit inlassablement. Évidemment, plusieurs redoutent le temps où les livres auront laissé la pleine liberté aux tablettes, où la calligraphie ne pourra plus concurrencer les caractères numériques. Hélas, on n'arrête pas le progrès qui, selon moi, est exponentiel depuis bon nombre de décennies.

On évoque la classe inversée, la classe de demain. Des enseignants produisent des capsules vidéo sur YouTube et leurs élèves les regardent comme bon leur semble. Mieux comprendre dans le calme de son foyer. Apprendre autrement, apprendre virtuellement. En classe, le professeur pourrait donc tout de suite commencer ses projets et travaux pratiques afin d'aider davantage les jeunes en difficulté. Le monde du 2.0 permettrait aux apprentis de mieux s'organiser, de mieux structurer leur pensée. Et si c'était vrai? Et si l'avenir se jouait maintenant, en 2012, une année charnière dans l'histoire de notre civilisation occidentale?

Les Américains sont définitivement en avance sur nous avec SchoolTube!

***

Tous les plans pour sauver le français à Montréal sont bons, comme celui-ci, ici.

***

La vie de René Lévesque en quelques clics, c'est au Devoir.

***

J'adore littéralement ces 20 trucs pour ne pas faire un compte-rendu de lecture :
Blogue d'Andrée Poulin

2 chandelles pour Maman qui se cuisine et se questionne, pour notre plus grand bonheur :
Maman qui se cuisine

Le curriculum vitae cocasse d'une maman française :
Ici.

Des liens Internet, juste pour le plaisir des yeux :



Encore des couleurs, pour le bonheur du coeur

Une fête d'Halloween en rose, pourquoi pas? J'adore. Par ici.

***

Pour terminer en beauté ce billet, cliquez sur le mot « enthousiaste »
de la citation du haut de la page.

***