21 août 2012

Lu et apprécié.

J'ai lu le dernier article de Jacques Godbout dans L'Actualité, soit Les imbéciles sont légion.

Il résume l'essai d'un professeur d'économie, Carlo M. Cipolla, qui énonce les lois fondamentales de la stupidité. En voici un extrait : « L'humanité se divise en quatre grandes catégories : les crétins, les gens intelligents, les bandits et les êtres stupides. Le bandit joue à qui perd gagne : les autres bénéficient de ses pertes. L'être intelligent tire un profit de ses actes tout en aidant la société à progresser. Le bandit ne pense qu'à son avantage. (...) Est stupide celui qui entraîne une perte pour un autre individu ou pour un groupe d'autres individus, tout en n'en tirant lui-même aucun bénéfice ou en s'infligeant éventuellement des pertes. »

M. Godbout conclut son article par une phrase percutante : « Plus près de nous, stupidité et banditisme fleurissent conjointement dans la gestion des contrats d'infrastructures de Québec comme dans l'obscurantisme d'Ottawa... »

Eh bien! il semblerait que nos grands chefs ne soient aucunement responsables de la corruption et de la collusion. En effet, les imbéciles font bel et bien légion.

***

Ma synthèse du face-à face à TVA, hier soir, entre M. Charest et Mme Marois : La véritable épée de Damoclès au-dessus de nos têtes, c'est le spectre d'une autre gouvernance libérale...