15 juillet 2012

Une liste de maman



3 enfants en 3 ans, c'est beaucoup de moments magiques et merveilleux qui élèvent une âme de maman, mais c'est aussi beaucoup de moments qui font en sorte que l'on rêve du jour où ils auront grandi, mûri et cessé d'être des bébés!


3 enfants en 3 ans, c'est aussi...


- Ne plus avoir une vie de couple très active (prière de lire entre les lignes), même si tout le monde autour de toi, avec les plus belles intentions, te dit qu'il est essentiel de prendre du temps en amoureux.

- Ne plus jamais voir les autres parents de la même façon. Surtout, ne pas les juger et ô combien les admirer.

- Ne pas prendre beaucoup de temps pour soi, même si tout le monde autour de toi te dit qu'il importe d'avoir des activités sans ses enfants. Si on les fait, on se sent coupable, non? D'accord, j'avoue que ça, c'est mon gros problème à moi, voilà.

- Ne pas être en mesure de satisfaire leurs demandes en même temps. Pendant que la grande voudrait jouer à la mémoire ou aux échecs, la moyenne veut se déguiser et le petit faire l'avion!

- Ne pas toujours être capable de bien s'adapter aux niveaux d'âge des enfants. Lorsque c'est l'heure de l'histoire et que papa n'est pas là, la grande doit accepter une histoire de Caillou ou le petit tenter de suivre la magie de Cendrillon! La moyenne, souvent, écoute le début de l'histoire et s'en va se chercher un livre, toute seule.

- Souvent, non, toujours manger avec des yeux tout le tour de la tête. Ainsi, pendant que la grande refuse de goûter à ta super gastronomie (c'est la première, alors lorsqu'elle était bébé, tu n'osais pas introduire trop rapidement de nouveaux aliments), la moyenne mange silencieusement (elle, la deuxième, a goûté à tout très tôt) et le petit (à qui tu n'as pas beaucoup refusé de droits), tu dois presque toujours lui dire de s'asseoir, de ne pas sortir de table. Aussi, pour qu'il mange, tu dois le nourrir comme un bébé, mais au fait, il en est encore un! Une fois que tout le monde est rendu au dessert, tu veux la paix, alors tout le monde y a droit, assiettes terminées ou pas.

- Jouer au ballon et arrêter après 5 minutes, parce que la grande veut seulement jouer avec toi et ne fait pas la passe aux deux autres. 

- Ranger la maison comme tu ne l'as jamais fait auparavant, mais qu'elle soit toujours bordélique.

- Laisser les grandes dessiner et bricoler, mais pogner les nerfs quand le petit se retrouve avec des ciseaux dans les mains ou encore se retrouve avec les doigts remplis de colle. Ah! il ne faudrait pas oublier toutes les fois où il y avait du crayon feutre sur les murs, les planchers ou les tables!

- Faire du lavage sans jamais qu'un panier ne soit vide.

- Prendre du vin et rêver parfois être très loin, juste pour un seul instant.

- Écouter les commentaires des autres sur l'éducation des enfants et s'entendre leur dire d'aller se faire foutre.

- Croire que les trois dorment, mais en entendre un faire rouler ses camions et les deux autres se raconter des histoires!

- Il ne faudrait surtout pas oublier un point important, à savoir que c'est aussi être toujours (ou presque) fatiguée. Lors de ma dernière visite médicale, moi qui craignais sincèrement une dépression, on m'a répondu que je souffrais seulement d'une fatigue fonctionnelle! En d'autres mots, chaque fois que je sentais la fatigue m'envahir, après que les enfants sont couchés, je devais absolument bouger, marcher ou courir. Il faut croire que je ne suis pas du tout rendue à ce stade de mon développement!