17 novembre 2011

Illusions

Première rencontre privée avec l'enseignante d'Angélique. Premier bulletin. Premières cotes, premières notes. Un A significatif à mes yeux : son grand respect des règles de vie. Un C qui m'atterre : elle écrit son prénom en lettres majuscules et non en lettres minuscules. Plus que jamais, ce désir ancré au plus profond de moi, celui de fonder ma petite ou grande école, plane dans mon esprit. À suivre.

***

Je dois rédiger in extremis des questions de compréhension sur la pièce de théâtre L'Illusion de Pierre Corneille. Demain, avec les élèves, on vit une expérience théâtrale de qualité, un chef-d'oeuvre classique du 17e siècle, le Grand siècle des fondateurs, des réformateurs du théâtre français. Vive le cardinal Richelieu qui crut au rayonnement de la langue française en valorisant l'art et la culture par la création de théâtres et de l'Académie, celle des Immortels.

***

Et si la vie n'était qu'une grande pièce de théâtre, une illusion collective? Ah! Fatigue, quand tu me tiens! ;)