12 novembre 2011

La compétence orale

Pour la première fois dans ma carrière d'enseignante, j'ai évalué la capacité d'écoute de mes élèves avec une compréhension orale. J'ai toujours évalué la compétence de communication à l'aide de discussions, de débats, d'exposés individuels, de présentations d'équipe, etc. Durant mes propres études secondaires, j'avais échoué une compréhension orale, ne comprenant absolument rien à un long récit ennuyeux et monotone. Est-ce pour cela que je n'avais jamais envisagé l'écoute de récits ou de documentaires à mes élèves? Peut-être.

Néanmoins, j'ai tenté l'expérience et je l'ai adorée. Pourquoi? Pendant l'écoute de la situation initiale et de l'élément déclencheur du célèbre roman L'Alchimiste de Paulo Coelho, j'observais attentivement tous les élèves et pouvais repérer lesquels étaient attentifs ou non. Moi-même, en écoutant le récit à plusieurs reprises (l'ayant également lu et relu), j'ai compris certaines subtilités qui m'avaient auparavant échappé. Les pensées et maximes qui autrefois m'interpelaient ont fait place à d'autres réflexions. Il faut peut-être toujours écouter pour voir, comme le proclame si bien Radio-Canada!

Ensuite, à l'aide de questions précises, il a été plus simple de donner un résultat tangible à la compétence orale. Les élèves ont bien aimé l'expérience auditive, surtout quand je leur ai dit que nous lirions le roman sous peu.

Nota bene : Pour les enseignants intéressés à tenter cette expérience de compréhension orale, je peux vous envoyer mon questionnaire par courriel. Au plaisir de me rendre utile! :)

***

Pourquoi le roi de Salem apparaît-il aux Hommes? La bonne réponse étant qu'il se présente aux êtres humains lorsqu'ils sont sur le point de renoncer à leur Légende personnelle, un élève m'écrit : « C'est parce que les hommes ont des légendes, mais pas les femmes. ». Ça promet!


***

« Le secret du Bonheur est de regarder toutes les merveilles du monde, sans jamais perdre de vue sa raison de vivre, sa Légende personnelle. »

« On connaît très tôt notre raison de vivre, notre destinée. C'est peut-être pour cela qu'on y renonce aussi très tôt. »

L'Alchimiste