5 août 2011

Projet de documentation du quotidien XI

4 août.

Finalement, mon appareil photo fonctionne. Merveilleux.

Aujourd'hui, j'ai trouvé un très beau bungalow sur DuProprio. Moi qui ne cesse de dire aux enfants que la prochaine maison contiendra 4 chambres à l'étage (une rareté sur le marché), je suis en train de me convaincre qu'on pourrait peut-être laisser tomber. Les filles ont beau me répéter qu'elles veulent avoir leur propre chambre, peut-être qu'elles seront plus heureuses ensemble, comme maintenant. Je réfléchis et remue tout ça dans ma tête. Est-ce qu'on se fait construire une nouvelle maison, à notre goût?

Le problème, en fait, et ça c'est un secret entre vous et moi, hein, c'est que mon amoureux n'aime pas vraiment s'occuper d'une belle et grande maison. À cet effet, tondre le gazon, s'occuper de l'aménagement paysager, entretenir la piscine, rafraîchir un patio qui aurait besoin d'une bonne teinture et j'en passe, toutes ces tâches ne «l'appellent» pas vraiment. Un pousseux de crayon comme il aime le dire! Un vrai calculateur chevronné et passionné, voilà tout. Et moi, je voudrais tout faire, mais avec trois enfants qui me réclament sans cesse, ce n'est vraiment pas évident. Vivre dans un condo? Non. Pas de terrain vert, je meurs intérieurement. Retourner à Montréal? Pas les moyens financiers et de toute façon, c'est trop dangereux. ;) On reviendra à ces grandes questions existentielles une autre fois.

Visite d'une garderie privée

Il faut également que je trouve un milieu éducatif pour les enfants. Angélique rentre à la maternelle pour sa part et est tellement contente de ne plus jamais retourner dans une garderie.

Arrêt dans une autre petite brocante que j'adore!

Angélique prépare ses cartes d'invitation pour sa fête de 5 ans!

Les filles dessinent dans le bureau (plein de boîtes à classer et à ordonner), par terre. Et moi, méchante pirate-maman (voir mon moment de la semaine), suis celle qui ordonne le rangement sur-le-champ, sous peine d'enfermer les enfants dans mon navire déserté des humains, mais hanté par les fantômes... ;-)