10 août 2011

L'Avant-Rentrée

Les trois nouvelles paires de souliers

10 août.

C'est bientôt la rentrée, avec un r très prononcé. C'est qu'une fois les vacances quasiment terminées, il faut penser à retourner à la routine, aux repas préparés d'avance, aux mille rituels, bref au travail, ce qui n'est pas sans exiger une bonne dose d'organisation... et de dépenses. Ce sera ainsi ma première rentrée scolaire, avec deux enfants qui débuteront la garderie et une autre la maternelle.

Ce matin, je panique à l'idée de tout ce qu'il me reste à orchestrer et surtout à acheter. Je n'ai pas encore une énorme liste d'effets scolaires, mais tout de même, beaucoup d'éléments manquent à la garde-robe de Mademoiselle Maternelle. En mentionnant à celle-ci que je devais m'acheter un sac à lunch (le mien ayant rendu l'âme après seulement trois mois d'usure) chez Renaud-Bray, elle me répond tout de go qu'elle aussi a besoin d'un sac à lunch, d'un sac à dos, de l'étui et du tablier assortis. Je lui explique qu'on possède tous ces items à la maison, mais selon ses dires, nous n'avons que du vieux. Comment ça, du vieux? Elle veut du neuf, parce que du tout neuf, c'est beau et ça sent bon! Allais-je céder à ses caprices? Aucunement. Elle attendra. Et surtout, elle doit comprendre l'importance de réutiliser ce qui est encore en bon état. Avec trois enfants, les dépenses se multiplient et font mal au porte-monnaie (ou plutôt au crédit).

« Eh oui! il semble que la nature ait horreur du vieux matériel scolaire. J'ai beau leur expliquer que c'est pas gratuit et qu'ils sont trois (!), je sens que leurs coeurs entonnent à l'unisson : ''C'est le début d'un temps nouveau'', comme pour vouloir me faire prendre conscience que l'année commence. Et qu'à l'école, dans la cour de l'école, en allant à l'école, en revenant de l'école, il faut avoir l'impression que c'est la première fois que tout cela se passe, et qu'à cette idée est associé un sentiment d'espoir... »

En réécrivant les propos du chroniqueur Martin Larocque (dernier numéro de Québec Enfants), je réalise que la première rentrée scolaire de Mademoiselle Maternelle est toute spéciale. Et si je lui achetais du tout neuf (comme sa nouvelle paire de souliers), afin de lui donner espoir que tout sera vraiment beau? Suis-je une maman indigne de vouloir lui faire prendre conscience tout de suite de l'importance d'une pensée écologique? Chronique d'Avant-Rentrée, oui, avec des lettres majuscules...

***