31 août 2011

Bonheur de prof

Qu'est-ce qu'un bonheur de prof? C'est un tout petit moment magique qui justifie tous nos efforts et nos sacrifices pour exercer le métier le plus exigeant du monde, au même titre que celui de parent. L'éducation est ce qu'il y a de plus précieux, mais également de plus périlleux dans l'aventure humaine. Ainsi, un bonheur de prof, c'est ce tout petit moment anodin de rien du tout qui ne peut qu'être perçu que par les yeux du coeur.

Or, une éducatrice spécialisée m'a rencontrée hier avec le directeur adjoint et la psychologue pour nous parler d'un élève souffrant entre autres d'un trouble envahissant du développement (difficultés de communication, de relations avec autrui et d'intérêts restreints). L'éducatrice mentionnait qu'il serait très difficile de faire participer l'élève, puis même de lui poser des questions en classe.

Quelle ne fut pas ma surprise, aujourd'hui, lors du premier cours, de le voir lever la main pour répondre à une question. J'ai dû le féliciter au moins trois fois, tellement heureuse de cette belle initiative!

- LEGO. Qui pourrait essayer de me dire ce que ce mot latin signifie?
- Architecture? répond l'élève en question.
- Euh. C'est très bien pensé, en effet, mais ce n'est pas tout à fait la bonne réponse. Il s'agit du verbe lire ou construire conjugué à la 1re personne du singulier. C'est donc Je lis ou Je construis. Mais...

J'ai donc expliqué aux élèves qu'on pouvait faire un lien entre les fameux LEGO de leur enfance (construire, jouer pour créer des architectures de blocs) et la signification latine du mot. L'élève avait donc raison, en quelque sorte. Toute réussite, si petite soit-elle, se doit d'être soulignée et encouragée. L'intelligence n'est-elle pas la capacité de créer des liens?
Bonne rentrée sur mon blogue Classe en débat...