23 mai 2011

Un camée pour Angélique




Angélique, si j'avais les ailes d'un ange, je partirais vers une contrée lointaine à la recherche d'un artisan qui, sur une pierre fine et précieuse, te confectionnerait un médaillon, lequel serait ciselé d'un motif en relief à ton effigie. Ce camée ainsi créé, je le porterais sur mon coeur, puis le couvrirais de tes fleurs. Tu serais ainsi mon porte-bonheur, mon porte-courage, mon assurance-vie, ad vitam aeternam. Je suis si fière de toi, or le sais-tu, le ressens-tu? Je t'aime Angélique. Maman xxxx