25 octobre 2010

Saviez-vous que...

... la saignée, panacée en médecine durant des siècles, a été une solution trouvée à la suite de l'observation du cycle menstruel des femmes?

En effet, j'ai écouté à ce sujet un reportage très intéressant à la radio. Hippocrate (et son fameux serment) aurait fondé les principes de sa médecine sur la théorie des humeurs. Il aurait constaté (avec ses collègues, amis, philosophes et amants) que les femmes (cette sous-catégorie d'êtres humains dotés d'intelligence émotionnelle) manifestaient différentes émotions contradictoires au cours d'un mois (ah oui! vraiment?), puis que finalement, lorsqu'elles perdaient du sang (sans aucune raison pour les hommes), elles se sentaient mieux (oh! miracle)! Conclusion pour Hippocrate et ses acolytes, si nous prélevons du sang aux hommes malades, du coup nous les soignerons pour rétablir l'équilibre des humeurs.

Imaginez tout le sang qui s'est écoulé au cours des siècles... Incroyable, non?

Extrait de Wikipédia :

L'école hippocratique a été influencée par la théorie des quatre éléments qui postule que toute matière est constituée d’un mélange de quatre éléments primordiaux l'Eau, laTerre, l'Air, le Feu. En reprenant une vieille conception grecque qui établissait une correspondance entre le microcosme et le macrocosme, le corps humain étant le reflet en miniature de l'univers, Hippocrate professait que le corps humain était constitué de quatre humeurs qui sont la transposition organique de chacun des éléments fondamentaux. Selon cette conception, connue sous le nom de Théorie des humeurs, les maladies étaient la conséquence d'un déséquilibre interne de l’organisme entre les quatre humeurs, des fluides qui sont naturellement en proportion égale lorsque l’état de santé est bon (pepsis). Selon cette école de pensée, lorsque les quatre humeurs, le sang, la lymphe (ou phlegme), la bile jaune et l'atrabile (ou bile noire) ne sont pas en état d’équilibre (dyscrasie qui signifie «mauvais mélange») une personne devient malade et le reste jusqu'à ce que l'équilibre ait été quelque peu rétabli.