16 septembre 2015

Une journée toute neuve.


Chaque jour est un tremplin. Nous pourrions rebondir et plonger, non pas dans les eaux usées du passé, mais bien sur les ailes du présent. Entrevoir avec un regard tout neuf ce qui la veille nous accablait. Il suffirait de presque rien, peut-être d'une étincelle ou du simple mais puissant bruissement de nos pensées. Celles-ci, quoique friables et instables, abreuvent les fleuves qui coulent dans nos veines.

Écrire ses humbles pensées, même éclatées, fragmentées, entremêlées et parfois insensées, voilà les premiers pas qui sont demandés aux jeunes élèves qui me sont confiés cette année. J'en suis fortement inspirée. Allumée. Faut croire que le brasier n'est pas tout à fait éteint.