7 mai 2014

Splendeurs et misères

Les enfants sont couchés, M. a un CA et moi, je me prépare un thé vert, question de me calmer les gros nerfs. J'aurais pu assister ce soir à un lancement de livre, une conférence, un atelier ou à un spectacle, mais il n'y aura rien de tout cela. Des bribes d'histoires dans mon univers, de brèves pensées dans mon imaginaire. Chaque semaine, je planifie une activité qui me passionnerait, mais chaque fois, quelque chose va de travers. Je rêve d'être plus libre, mais je me sens enchaînée à ma vie de mère. Ce n'est pas que je ne l'aime pas, cette chère vie de mère, mais parfois, je la trouve amère.