11 décembre 2012

Madame Bonheur



Au Collège, en collaboration avec une enseignante d'éthique et de Culture religieuse, je réalise un projet d'écriture, à savoir la rédaction d'un conte de Noël pour des enfants de 1re année du primaire. Chaque élève a choisi une valeur associée à la fête de Noël et doit créer un personnage à la manière des célèbres Monsieur et Madame. Deux par deux, ils rédigent un court récit (300-400 mots) qui illustre clairement une valeur ainsi qu'une morale. Après l'étape de la correction et de la mise en page informatique, les élèves doivent créer un petit livre (page de couverture, maison d'édition, dédicace, résumé sur la quatrième de couverture, illustrations, etc.). Eh bien! ne reculant devant rien, j'ai décidé d'écrire ma première histoire de Noël afin de modéliser le processus d'écriture. Voici en partie le résultat de mon travail.



Je dédie d’abord ce livre à ma fille Angélique,
la grande inspiratrice de ce projet de Noël.

Je le dédie également à tous mes élèves allumés,
sans qui je ne pourrais déployer toute ma créativité.





C’était la veille de Noël et, bien sûr, tous les Monsieur Madame se préparaient pour ce jour très spécial. Tous… sauf madame Bonheur. Pour la première fois de sa vie, elle sentait son cœur triste, car elle n’avait pas d’amoureux pour célébrer. D’ailleurs, Noël, n’était-ce pas justement ça, l’amour?

*** 

Madame Bonheur décida de se rendre chez madame Noël, car secrètement, elle aimait le frère de madame Noël, c’est-à-dire monsieur Noël. L’an dernier, elle avait aidé madame Noël à emballer les cadeaux du père Noël. En voyant M. Noël qui manipulait avec soin le papier d’emballage, les rubans et les brillants, elle savait que c’était le monsieur de sa vie...


*** 
  

Malheureusement, Mme Noël et son frère n’étaient pas là, alors madame Bonheur était très triste. Sur le chemin, elle rencontra madame Blagueuse, qui aimait toujours jouer des tours. Madame Blagueuse lui dit que M. Noël était parti en vacances avec sa sœur dans les îles canailles, à Hawaï. Oh! non! Malheur et boule de gomme! Décidément, madame Bonheur commençait à voir son bonheur fondre comme neige au soleil.


*** 
  

Désemparée, madame Bonheur poursuivit sa route et eut une idée. Et si elle allait voir leur oncle en personne, le véritable père Noël, qui avait toujours le cœur sur la main?

Il pourrait peut-être lui permettre de voir celui qui faisait vibrer son cœur, ce cher monsieur Noël…


*** 



Hélas! le jour déclinait. Les étoiles scintillaient déjà dans le ciel violacé. Elle savait que le père Noël partirait bientôt pour la distribution des cadeaux. Pourtant, elle se rappela les paroles de madame Espoir : Tant qu’il y a de la joie, l’espoir existe. C’est ainsi que madame Bonheur sentit des lueurs joyeuses emplir son âme. La tristesse avait fait place à la véritable joie en cette veille de Noël où tous les rêves étaient possibles. Au loin, elle vit une agitation dans l’atelier du père Noël…
  

*** 

  
Pendant que les rennes se préparaient à l’extérieur, sous les ordres de Rudolf, le petit renne au nez rouge, elle vit par l’une des fenêtres celui dont elle rêvait tant, monsieur Noël. Il n’était pas parti en vacances, hourra! Elle frappa à la porte, puis c’est lui-même qui répondit. Au même instant, une fée de Noël qui passait par là fit tomber de la poussière féérique et déploya une feuille de gui au-dessus de leurs têtes. 

 *** 

M. Noël, en voyant madame Bonheur, les yeux tout pétillants de joie, l’embrassa sur les joues. Madame Bonheur, les joues rose bonbon, était aux anges! Pour célébrer la naissance de cet amour, le père Noël les déclara les nouveaux monsieur et madame Amour de Noël.

Lorsque le bonheur sourit, la magie de Noël crée l’amour…