20 mai 2012

Lecture du moment, un extrait

« J'aime le jardinage, car il permet une communion intime avec la terre. Un soir de début juin, après une pluie qui a tardé à venir, j'arpente le jardin afin d'en humer les parfums; les lupins et les iris valsent au sein d'une brume diaphane crépusculaire; les pavots, quoique quelque peu déchus par la pluie, crèvent l'air humide de leur rouge surréaliste qui scintille à l'extrémité de délicates tigelles émanant d'un plantureux feuillage vert émeraude sur lequel perlent une myriade de gouttelettes d'eau cristalline, parfaitement rondes et roulantes; de leur côté, les crapauds et les grenouilles rivalisent de stridulations afin de marquer leur mare et de prendre place dans la nuit intersidérale. Ces fragments de vie sont purs et parfaits. Je suis là, présent, conscient, tout à fait à ma place et probablement heureux. Je m'enracine dans le temps et l'espace.» 

Yves Gagnon, La culture écologique des plantes légumières