13 décembre 2010

Il y a la coupe : petite tranche de vie

Ce soir, j'avais un rendez-vous au salon de coiffure. Imaginez-vous que Papa Noël avait pris rendez-vous juste pour moi! Soit il voulait vraiment me faire plaisir candidement, soit mes cheveux (et mon look de surcroît) devenaient vraiment insupportables à son regard... Quoi qu'il en soit, cela faisait des lunes que je n'avais pas eu de coupe et de teinture...

Dans la voiture, il y a de cela quelques jours, en attendant qu'une lumière devienne verte, je jetai un regard furtif à mes cheveux dans le rétroprojecteur...

- Oh la la les filles, votre maman a de beaux cheveux blancs!
Gros sanglots soudains de ma douce et sensible Angélique.
- Mamannnn, je veux pas que tu aies des cheveux blancs, je veux pas que tu sois vieille et que tu meures!

Du coup, j'en avais presque les larmes aux yeux moi aussi, me projetant dans un avenir plus ou moins lointain où je serais vraiment, vraiment vieille...

- Ben non, mon amour, tu vas voir, maman va les cacher les p'tits cheveux blancs!
- Comment tu vas faire?
- La coiffeuse va mettre de la peinture, euh, de la teinture plutôt!
- Bon d'accord.

Fin de la conversation, début de mes p'tites angoisses en critères de beauté... Que rien n'arrive pour rien; Papa Noël avait déjà prévu ce dur coup!

Avant que je parte pour ledit rendez-vous...

- Mon Dieu! T'es ben belle! Es-tu sûre que t'as pas un autre rendez-vous que chez la coiffeuse? me lance Papa Noël.

Il fallait bien que je m'arrange un brin pour ne pas trop me sentir moche devant tant de beautés! Le salon est habituellement bondé de coiffeuses et de clientes plus belles les unes que les autres valsant dans une cadence assez bruyante. Ce soir, c'était le calme parfait... pour ma métamorphose.

Papa Noël avait voulu me faire plaisir avec ce rendez-vous, alors j'ai pensé faire de même pour lui. Lorsque je l'ai rencontré, il y a de nombreuses années (!), j'avais la coupe à la Annie Brocoli (cheveux très courts et méchés blonds). Je n'ai pas opté pour des mèches blondes, mais plutôt pour des reflets mauves (Vive le Temps des Fêtes!) et... oui, pour des cheveux courts! Tout comme je l'avais oublié récemment pour l'aide d'une femme de ménage à la maison, une coupe de cheveux revêt vraiment des vertus thérapeutiques!

Les cheveux tombaient et ma joie s'accentuait! C'était comme si un poids tombait de mes épaules... La culpabilité que j'avais ressentie durant le temps de pause de la teinture (je ne cessais de penser aux enfants, à ce que j'aurais dû faire ou ne pas faire, dire ou ne pas dire, à tout ce qu'il me restait à faire d'ici Noël), les listes que je tentais d'écrire dans mon petit cahier noir, tout s'effaçait au fur et à mesure que la Carte blanche donnée à la coiffeuse prenait forme dans ma chevelure.

Voilà, c'est écrit et c'est d'autant plus libérateur pour mon âme! Merci, merci, merci. C'était ma petite tranche (ou coupe, c'est selon) de vie aujourd'hui.

***