2 septembre 2010

Pour vaincre l'ennui, c'est grand-papa Guy, notre meilleur ami

Ce petit mot s'adresse particulièrement à grand-papa Guy, le meilleur ami de Marianne. Toute la journée, elle était si triste, le regard ailleurs. Lorsque je lui demandais ce qu'elle avait, chaque fois, elle me répétait qu'elle s'ennuyait de grand-papa Guy, son meilleur ami. Je lui ai dit que si elle faisait une sieste, on le verrait peut-être ensuite. Aussitôt dit, aussitôt fait, midi quinze minutes, exceptionnellement, elle était au lit, puis dormait quelques minutes après que j'eus fermé la porte. Après sa sieste, moi qui croyais qu'elle allait retrouver son entrain et sa joie de vivre habituels, au contraire, la tristesse assombrissait ses traits, ce qui m'inquiéta vivement. Je décidai même de lui donner une dose de Tylenol, croyant qu'elle couvrait quelque chose... Quelle ne fut pas ma surprise, à notre arrivée à Ste-Julie, sur la rue LangeVincent (Langevin), comme le dit si bien Angélique, de la voir sauter de joie et de bonheur durant quelques heures! Son grand-papa l'avait ramenée à la belle vie! Mille mercis, ce qui prouve que le seul remède à l'ennui, c'est la proximité des êtres que l'on aime! xx