25 août 2010

Toute bonne chose a une fin

Eh oui! il fallait bien que Martin retourne au travail, après tant de semaines passées à la maison, avec sa petite famille. Demain, il commence un contrat chez D-Box, une compagnie qui se spécialise dans une technologie de pointe pour des chaises vibrantes au cinéma (c'est du moins ce que j'en ai compris...). Non, pour ma part, ce genre de technologie ne m'excite pas du tout!

C'est quand une bonne chose prend réellement fin que l'on prend conscience qu'elle était vraiment bonne. Je n'avais pas réalisé à quel point le fait que Martin soit à la maison m'aidait... énormément! Pendant toutes ces semaines, j'ai pu prendre ma douche plus longtemps qu'à l'habitude, aller aux toilettes sans qu'on y entre à tout bout de champ, faire mes petites commissions, lire un tantinet (ça, je n'y arrive pas encore tout à fait), faire tout mon lavage en une seule journée, faire au moins un repas sans me faire interrompre, faire un pique-nique familial à la dernière minute, etc. Tant de choses auraient pu également être sur l'horaire de nos belles journées, mais le temps passe si vite et les routines sont très accaparantes, mais ô combien nécessaires pour nos petits amours.

J'entendais des voisines qui parlaient de la rentrée scolaire de leurs enfants, d'autres de leur nouveau travail. Pour ma part, pas de rentrée scolaire cette année ni de nouveau travail (pas encore...). J'ai choisi de prendre un congé sans solde pour demeurer à la maison avec mes enfants. Je pensais ne garder que Mathis-Antoine, mais finalement, j'ai réalisé que je serais avec les trois mousses. Je suis heureuse, mais j'avoue que je suis un peu nostalgique de mon travail en enseignement. Ah! que c'était la belle vie! Je m'ennuie même de la correction et de la rédaction d'examens de littérature! Et si je rajoutais que les querelles entre collègues étaient des plus divertissantes? Même les interminables réunions de parents ou encore les insupportables réunions dites pédagogiques qui étaient tout, sauf pédagoqiques, me manquent? Je voudrais voir du monde, m'habiller à mon goût, voire même me maquiller un brin! Pourquoi pas? Pour l'instant, je suis dans le confort le plus total de mon vieux pantalon de sport, mon t-shirt usé et mes bonnes vieilles pantoufles anti-dérapantes! Au moins, mes bagues de mariage brillent dans toute cette grisaille!

Venons-en aux vraies choses...
Martin, je pense à toi et très fort et te souhaite de faire fureur chez D-Box, afin que tu déniches des tonnes et des tonnes de contrats, afin que tu sois, enfin, ton propre boss! T'es capable! Tu sais, t'es mon super-héros! Je t'aime!